Liberté d'expression sur internet en Afrique : Une étude révèle des manquements .

Dernière mise à jour : 15 sept. 2021


L'étude est menée par Astou Diouf est une juriste diplômée de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) de l’Université Cheik Anta DIOP de Dakar. Elle possède une grande expérience en matière de litiges commerciaux, de cybercriminalité et de cybersécurité.

L'enquête intitulée "’étude de la régulation des plateformes numériques et la liberté d’expression " cherche surtout à dénoncer les atteintes de la liberté d’expression en Afrique de l’ouest, la limitation du droit d’accès à l’information afin d’amener les autorités et décideurs à prendre la pleine conscience des enjeux de la régulation des plateformes sur la liberté d’expression.


Cette étude comprend essentiellement la recherche documentaire et de données disponibles auprès des bibliothèques, des centres de documentation. Nous sommes partis également vers des praticiens, experts membres de la société civile et organisations nationales, sous-régionales spécialisées en la matière, a permis de déceler des manquements en matière de respect du droit de la liberté d'expression et de la régulation des plateformes digitales.( Lire l'étude )